Startup à l'école ou comment réunir 2 univers

startup école

Publié par HEMARD Marie-Aude - La Cantine by TVT Innovation | TIC et Territoire

Retour

Lancés en 2016, les projets "Startup à l'école" portés par TVT Innovation arrivent à leur terme. L'occasion de revenir sur ce programme national et sur les actions réalisées depuis 1 an.

1 projet pour croiser 2 univers

La démarche du programme "Startup à l'école" consiste à rapprocher publics scolaires et start-ups dans le cadre de projets pédagogiques qui impliquent les élèves, les enseignants et les start-ups.

Il s’agit d’une part de sensibiliser les élèves et les enseignants à l’aspect scientifique, entrepreneurial et au monde des start-ups. Ainsi, les objectifs du projet sont de 3 ordres :

  1. Faire se rencontrer deux mondes qui se connaissent peu
  2. Montrer aux élèves ce que peuvent être leurs perspectives d’orientation
  3. Les motiver dans leurs études en leur proposant des applications concrètes à ce qu’ils apprennent

L'aventure "Startup à l'école" dans le Var a donc débuté, en juin 2016 par une rencontre entre ces 2 univers : une première occasion pour les enseignants et chefs d'établissement de discuter avec des entrepreneurs sur leurs métiers, de mieux comprendre leurs envies d'entreprendre et leur volonté de partager cette ambition.

Ainsi, différents enseignants de plusieurs établissements scolaires de l'aire toulonnaise se sont impliqués dans le projet :

  • 2 classes du collège La Marquisanne à Toulon
  • 1 classe du collège Jules Ferry à Hyères
  • 2 classes du lycée Bonaparte de Toulon

Des start-ups motivées

Parmi ses membres, TVT Innovation a proposé à plusieurs start-ups de s'engager dans ce projet. Pour ce faire, l'entreprise devait avoir un véritable projet à réaliser, une action à construire avec les enseignants et les élèves. Elle devait aussi pouvoir se rendre disponible pour quelques rencontres avec les élèves.
Deux start-ups ont alors relevé le défi !

C2Care

Romain Streichemberger et Pierre Gadea ont imaginé une startup visionnaire en développant une suite de logiciel thérapeutique en réalité virtuelle permettant de traiter différents types de phobies et de trouble du comportement. Associé à un casque de réalité virtuelle, le logiciel plonge littéralement le patient dans son environnement anxiogène et permet ainsi une exposition graduelle face à l’objet de ses angoisses. Élaborée en partenariat avec le pole psychiatrique de l’Hôpital de la Conception à Marseille et un comité scientifique composé de différents professionnels de la santé mentale, la solution est destinée en premier lieu aux thérapeutes mais peut être déclinée avec une version grand public.

Projets proposés par C2Care :  
Aider les enfants souffrant de phobie scolaire à retrouver le chemin de l’école par une approche ludique et scientifique. Pour cela, les élèves se sont tout d'abord appropriés les scénarios de mise en situation anxiogène selon des protocoles thérapeutiques précis (Ex : Passage au tableau, prise de parole devant un groupe…). Puis, ils les ont mis en scène et ont été filmé afin de créer les vidéos 360° qui seront projetées dans un casque de réalité virtuelle.

Les Paniers Davoine

Les Paniers Davoine visent à promouvoir l’agriculture biologique et locale, à travers 3 activités :

  1. La livraison de paniers de fruits et légumes bio cultivés dans la région.
  2. La livraison de produits bio et locaux pour les professionnelles et les collectivités locales.
  3. Traiteur bio : dégustations, petits-déjeuners, cocktails...

L’entreprise est labellisée bio et travaille en insertion professionnelle avec l’ESAT CATVert où elle emploie des travailleurs handicapés..

Projets proposés par Paniers Davoine :

  • Création d’un calendrier de production locale et réflexion autour de la provenance des produits servis à la cantine scolaire
  • Étude sur la mise en place de composteurs collectifs au sein de l’enceinte de l’établissement scolaire, et/ou dans le quartier alentour
  • Étude sur la création d’un lieu de transformation bio dans le Var, (Possibilité pour les agriculteurs de recréer des produits avec les restes de production)

Des projets mais surtout des rencontres

Les projets ont débuté en fin d'année 2016 pour s'achever au printemps 2017. Plusieurs rencontres ont été organisées la plus part du temps au sein de l'établissement scolaire mais également en extérieur. Ainsi, les élèves du collège de La Marquisanne ont pu visiter l'ESAT CATVert qui conditionne les paniers bio de Paniers Davoine ; ils ont pu découvrir ce qui se passe derrière une commande en ligne (préparation, conditionnement, expédition...)

Au delà des travaux réalisés, ce programme "Startup à l'école" a surtout été l'occasion de croiser des univers différents : permettre à des enseignants d'échanger avec des startuppers, offrir l'opportunité aux élèves de se projeter vers un avenir motivant et concret au regard de leurs partages avec ces chefs d'entreprise.
Outre les réalisations concrètes (films, calendrier...), "Startup à l'école" a aussi permis à ces créateurs d'entreprise de revenir sur leurs parcours, leurs choix et leurs ambitions, de partager leurs difficultés et leurs réussites et ainsi de témoigner de leurs motivations !

 

Si vous souhaitez en savoir plus et assister à la présentation de ces projets, rendez-vous le lundi 22 mai 2017, de 11h30 à 14h à la Maison du Numérique et de l'Innovation. *

* merci de confirmer votre présence par mail auprès de cantine@tvt.fr

Un programme national

Dans le cadre de l’appel à projets « Développement de la culture scientifique, technique et industrielle », le programme « Startups à l’Ecole » est orchestré, au niveau national par l'incubateur parisien AGORANOV qui s'appuie sur RETIS, le réseau des CEEI, incubateurs et technopôles français afin de disséminer ce programme au mieux dans les territoires.

En Provence Alpes Cote-d'Azur, c'est TVT Innovation qui a été sollicité pour mettre en œuvre le programme. En effet, TVT Innovation est au cœur de l'innovation et de la création de start-ups mais agit également depuis de nombreuses années auprès des établissements scolaires pour sensibiliser aux métiers du numérique, pour faire découvrir l'entrepreneuriat ou encore pour encourager l'innovation.